top of page

Les fabuleuses histoires de Sala Inga : rencontre avec la flamme Verte



Mboté, Bonjour à tous! 5e jour de jeune, connexion avec la flamme verte.


La méditation s’est bien passée, au début je me retrouve dans un endroit complètement noir, je suis plongée dans le noir total. Une petite porte apparait dans l’obscurité, comme un petit terrier qui semble être creusé dans le sol, l’entrée est si petite que j’y rentre à genoux, j’atterris finalement sur de la verdure, je suis debout, au milieu d’une plaine, il y a des montagnes à l’horizon. L’espace d’une seconde je me projette au bord d’une rivière, je suis dans une pente en quelque sorte et j’ai l’impression que l’eau dévale lentement le flanc d’une montagne.

Un animal sauvage sort soudainement de l’eau, et se dirige vers une végétation dense, cette fois. De là ou je suis située, j’ai du mal à distinguer s’il s’agit d’un hippopotame ou d’un phacochère. Je lui emboite le pas sur un petit sentier. Et là effectivement je suis au milieu de grands arbres majestueux, tout est si magnifique, l’énergie à l’air si fluide!


J’arrive finalement dans un endroit ou se trouve des petits sièges de pierre, organisée de manière circulaire, comme s’il s’agissait d’un lieu propice à la réalisation de rituels. Les sièges sont taillés dans la pierre, mais recouverts de mousse, de lierre, comme marqués par le poids du temps.

Un vent se lève, semble sortir de nulle part et lève des feuilles autour de moi, A ce moment précis, je me rappelle avoir eu la sensation d’une présence à mes côtés, si bien que j’ai effectué un tour sur moi-même pour chercher quelqu’un, une conscience ou quelque chose. Je ressens alors une énergie puissante qui vient du sol, envahi mes pieds et me transforme finalement en corps de terre. Je suis complètement verte, un amas d’énergie pure. Et là, mon regard change complètement, comme si tous les filtres que je pouvais avoir avaient été retirés. Je suis entourée de milliers de consciences, de même apparence que moi, comme une multitude d’êtres qui se révèlent à moi.


L’un deux se rapprochent et tend lentement sa main vers moi. Confiante, je fais de même et là, je constate avec surprise que nous sommes séparés par une barrière énergétique, comme une sphère lumineuse qui apparait lorsque ma main la frôle! C’est une limite entre nous, un obstacle qui nous sépare. En regardant au sol je constate que je suis également dans un cercle, un petit chaudron a apparu, encore fumant, tout autour la terre semble calcinée. C’était comme si à travers mon nouveau regard j’avais accès à une scène d’un autre temps qui avait eu lieu à cet endroit. Je ressens qu’un évènement a eu lieu ici même.


Je lève alors la jambe et décide de sortir lentement du cercle. Un cri strident retenti. Je sursaute, comme un cri de douleur venant de quelqu’un que je ne vois pas, je ne sais pas, ou un cri de détresse de Mama Ntonto elle-même…. Un cri désagréable, déstabilisant.

Puis le silence.


Les arbres s’ouvrent au niveau de la cime, un rayon de soleil qui descend, et pénètre mon corps au niveau de mon chakra coronal. Je tombe au sol, en transe, mon corps est pris de secousses, mes yeux deviennent tout blancs. Et tous les êtres se rapprochent de moi cette fois, et, étrangement, le décor change complétement.


Je me retrouve assise dans la salle à manger d’un restaurant avec mes enfants et mon mari. Nous sommes tranquillement en train de manger. Un homme, assez corpulent, en costume cravate, bretelle, est assis à quelques mètres de nous. Il se lève.

Quelque chose me dit de le surveiller, comme une forte intuition. Je constate alors que je dispose d’une vision 360 degrés en quelque sorte, et que je suis en mesure de le voir venir alors qu’il vient de l’arrière. Il dépasse notre table et s’arrête un peu plus loin. Nous, nous continuons à parler tranquillement mais je continue à l’observer avec méfiance. Et avec raison. Il se tourne alors et dirige vers nous une boule d’énergie sombre, ce que j’assimile à une attaque. Je riposte avec un épais bouclier d’énergie verte, qui enveloppe toute ma famille. Un vert intense qui bloque ce que lui avait dirigé vers nous.

Je suis de nouveau dans la forêt. Surprise de cette transition inattendue. Je suis alors face à un bonhomme de pierre, comme une statuette animée dont je ne vois que les mains. Il dessine des choses dans l’air, comme des symboles et puis le vide, un trou… je ne me rappelle pas de la suite.

Je me souviens juste avoir pensé lui adresser mes doléances pour le mois de mai 2021.. et je me réveille à la fin de la méditation. L’audio s’était arrêté depuis un petit moment déjà. Pourtant, encore une fois, je n’ai pas l’impression d’avoir pris sommeil…


Voilà, je vous retrouve le mois prochain pour la prochaine vidéo. A bientôt!

Comments


 

Spiritualité, Amour, Renaissance...

Vers une existence Multidimensionnelle

centre mbongi thérapie holistique
PayPal ButtonPayPal Button
bottom of page